mercredi 22 janvier 2014

Obscure








Obscure je m'appelle Obscure 
sans bruit je monte la nuit dans les greniers ouvrir les malles qui grincent de peur j'ai le pas léger je traverse les toiles d'araignées 
Obscure je m'appelle Obscure 
je m'allonge la nuit dans les lits à écouter les rêves qui crissent j'ai le corps léger les draps ne sentent rien 
Obscure je m'appelle Obscure
je cours dans les rues les prés les places je m'assois sur les bancs des amoureux qui craquent petites choses fragiles qui tiennent dans ma main
Obscure je m'appelle Obscure
je me cache la nuit sous ta peau pour te suivre le jour venu je ne peux pas sortir seule trop de lumière
Obscure je m'appelle Obscure
ils ont la politesse de m'écouter même sans intérêt car la politesse c'est sacré au fait tu entends quelque chose non rien ça devait être le vent
Obscure je m'appelle Obscure 
attention tu as cassé un objet en sortant j'y tenais beaucoup tu n'y peux rien il faisait noir ne marche pas pieds nus tu vas te blesser 
trop tard 
Obscure je m'appelle Obscure 
mes yeux voient au travers des gens leurs bruits les plus intimes et obscurs 
ils s'appellent obscurs

Et pour écouter le texte:

https://soundcloud.com/eurgen/obscure-eurgen