mardi 2 juillet 2013

Les odeurs








Les odeurs sont ma permanence mon herbe coupée ma sueur de l'âme. 
Elles réveillent mon petit animal endormi qui court se blottir contre ses amies familières. Parfois elles ne sont que des ombres qui m'enveloppent tandis que je renifle après leur souvenir.
Elles m'attirent ou me repoussent vers d'autres corps qui sentent   si bons, ou d'autres encore qui transpirent leur tristesse et leur maladie, sans compter l'amertume qui sent tellement mauvais.
Je les aime depuis toujours, surtout au creux du cou. J'en connais de nombreuses, je renifle après leur passage le connu, le déjà vu, l'étranger, l'amour qui traverse la rue, les cheveux de mes enfants.
Je sens encore la fumée d'une ancienne cigarette que nous avons partagée, le vieux t-shirt d'une nuit blanche, le lit fatigué. Je sens les vielles choses qui ont servies, la fin d'une journée à la mer, les cahiers neufs.
Les odeurs se posent sur moi pour y rester, ce sont mes histoires  profondes et insondables vite réveillées par un courant d'air ou un passant... 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire