lundi 14 janvier 2013

Tic tac





Je suis là, derrière, et je t'observe au fil de l'horizon. 
Comment voir bien ce qui est si précieux, se tenir là, debout, si longtemps, sans que rien ne vacille? 
On ne peut rien vraiment savoir, juste connaître tous ces petits détails, ces riens qui nous tiennent à deux et qui font l'histoire. Si l'on a pu se trouver si fort un jour, être l'un à l'autre dans les heures merveilleuses du Sud, les secondes se sont empilées, sont devenues nos belles années et continuent de s'ajouter l'une à l'autre, tic tac, notre temps miraculeux ne s'arrête plus de courir et je peux t'observer encore et encore...



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire